Statue de Bouddha

Méditation

Le terme « méditation » est issu du latin "meditatio" dérivé de "meditari" qui signifie "contemplation, réflexion" .

La méditation est une pratique ancienne, originaire de l’Inde.

Les premières références à la méditation se trouvent dans les textes sacrés hindouistes sur le védisme, vers 1500 avant Jésus-Christ. Cependant, il est fort probable que la méditation aie été pratiquée avant cette époque, dès 3000 à 5000 avant notre ère.

Entre le sixième et le cinquième siècle avant Jésus-Christ d’autres formes de méditation commencent à se développer dans le confucianisme, l’Inde bouddhiste, puis le taoïsme.

Les premiers écrits traitant de la philosophie du yoga, de la méditation et de la pratique de la vie spirituelle ont été écrits entre 200 av. J.-C. et 500 apr. J.-C. ; Yoga sutra de Patanjali et la Bhagavad Gita.

La pratique de la méditation se propage dans d’autres cultures occidentales via la route de la soie.

Des milliers d’années après son adoption en Orient, la méditation commence à se répandre dans la société occidentale.  Les enseignements de la méditation commencent à gagner en popularité auprès des Occidentaux au dix-huitième siècle,

C’est seulement dans les années soixante/soixante-dix que les scientifiques et chercheurs s’intéressent aux effets de la méditation et à ses bienfaits. Avant cela, la méditation était considérée comme une pratique religieuse et ne convenait pas au milieu médical.

Il existe de nombreuses formes de méditation. Les plus connues sont : la méditation Vipassana, la méditation bouddhiste (méditation Zen ou Zazen), la méditation de pleine conscience (« Mindfulness »), la méditation hindoue du son primordial, la méditation transcendantale, la méditation Metta ou de l'Amour bienveillant. Bien évidemment il y a plein d'autres formes de méditation.